Accueil / Boulot / Portrait de femme entrepreneure: Elodie Etienne, LFA Agency

Portrait de femme entrepreneure: Elodie Etienne, LFA Agency

Elodie est une des co-fondatrices du site lesfillesaussi.com et immergée dans l’entrepreneuriat depuis sa tendre enfance. Consultante en Marketing et Communication des objets connectés, véritable entrepreneure dans l’âme avec une passion pour le E-commerce, le storytelling, il faut que ça bouge ! Maman d’un grand bonhomme de 5 ans et d’un petit bout de 8 mois, elle mène une vie à 100 à l’heure. Elle s’est prêtée au jeu de l’interview sur entrepreneuriat au Féminin.

Comment vous êtes-vous lancée dans l’aventure de l’entrepreneuriat ?

Je suis née dedans et j’ai toujours aimé l’entrepreneuriat. Mes parents étaient boulangers pâtissiers et je les voyais tous les jours développer leur activité. Je me suis lancée en 2010 en lançant ma première société en E-commerce et le syndrome ne m’a plus jamais quitté.

Pouvez-vous nous parler de votre entreprise ?

Aujourd’hui, nous avons lancé avec mon associé une agence conseils en marketing et distribution des objets connectés : LFA Agency. On est parti du constat que la rencontre entre les objets connectés et le grand public ne se faisait pas. Les produits se multiplient mais peine à atteindre leur cible pour diverses raisons dont la difficulté pour les utilisateurs à comprendre le fonctionnement de l’objet, un manque de communication ou une communication non ciblée, un plan marketing absent, des canaux de distribution mal sélectionnés, … Nous intervenons auprès des créateurs d’objets connectés afin de les accompagner dans leur stratégie pour vendre plus et mieux.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneure ?

Je suis de nature volontaire et dynamique. J’y vais, je fonce et je me défonce pour que ça marche.

Qu’avez-vous fait comme études ?

J’ai effectué une école de commerce et très récemment j’ai repris mes études. J’ai effectué un MBA E-Marketing et E-Business au sein du Pôle Léonard de Vinci.

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?

Au début de ma carrière d’entrepreneure, j’ai fait la bêtise d’écouter les « on dit » : beaucoup de moqueries, des avis pessimistes qui m’ont parfois fait beaucoup douté. Mais avec le recul, je me dis qu’il fallait quand même en avoir dans le ventre pour se lancer, seule et dans un domaine où je ne connaissais strictement rien.

Pour cette nouvelle aventure, j’ai pris le temps de réfléchir et de m’entourer pour partir avec toutes les armes en main. Dans le domaine des objets connectés, une difficulté est de paraître crédible sur un segment encore assez masculin. Je pense qu’en tant que femme, il faut parfois se battre deux fois plus.

Quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreneuriat selon vous ?

Il faut savoir foncer en gardant en tête que l’on a toujours des choses à apprendre, à expérimenter, il faut être curieux et créatif.

Partie business, il faut savoir reprendre son business plan de temps en temps pour éviter de partir dans tous les sens.

Avez-vous eu besoin de financement ? Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?

Aucun car il s’agit de conseils aux entreprises. Je travaille avec mon ordinateur, mes cartes de visite et mon téléphone.

Quel est le point d’attention à surveiller en priorité lorsque l’on se lance dans l’aventure de l’entrepreneuriat ?

S’associer avec la ou les bonnes personnes. Beaucoup de sociétés se plantent à cause d’une équipe qui ne fonctionne pas ensemble. C’est-à-dire que je suis intimement convaincue qu’il ne faut pas s’associer avec son ou sa meilleur (e ) ami(e ) car il y aura toujours un sujet qui fâche qui arrivera sur la table.

Êtes-vous satisfaite de la façon dont vous conciliez vie privée et vie professionnelle ? Avez-vous l’impression de faire des concessions ?

Comme je dis souvent à mon conjoint, on est une équipe. Si aujourd’hui, je me lance dans une nouvelle activité d’entrepreneuriat, c’est qu’il accepte. Il faut penser au fait que cela ne puisse pas marcher et sécuriser financièrement la famille. Je fais des concessions oui, c’est sûr et ce n’est pas toujours facile. J’ai deux enfants et je ne peux pas compter sur mon conjoint pour leur gestion : pédiatre, maladie, repas, cours de sport, …

C’est sûr que l’on a envie de développer son activité vite et que l’on ne compte pas ses heures lorsque l’on monte sa société. Cela fait 7 ans que je baigne dans l’entrepreneuriat et j’ai appris à calmer le jeu si bien qu’aujourd’hui, je souhaite vraiment quoi qu’il arrive offrir la journée du mercredi à mes enfants et pour le moment, je tiens bon.

Quels sont vos conseils pour améliorer cette conciliation ?

La transparence et la communication avec son conjoint. S’octroyer des moments à soi-même de 30 minutes pour ne pas avoir l’impression d’étouffer.

Quels conseils donneriez-vous à de futures entrepreneures ?

Je leur conseillerai de bien rédiger leur business plan avant de se lancer, de ne pas hésiter à parler de leur projet à leur entourage ( non on ne va pas vous piquer l’idée) et surtout de se lancer si elles sentent que c’est le moment.

L’Entrepreneuriat, c’est aussi une affaire de famille, la communication avec son conjoint est essentielle.

Enfin, ne pas s’isoler, il faut développer son réseau, participer à des meetups et des soirées de networking.

Et si c’était à refaire ?

Sans hésiter, je recommence tout.

À propos Elodie Etienne

Elodie, Rédactrice en chef, consultante en Marketing et Communication des objets connectés, véritable entrepreneure dans l’âme avec une passion pour le E-commerce, le storytelling, il faut que ça bouge ! Maman d'un grand bonhomme de 5 ans et d'un petit bout de 8 mois, compagne d’un entrepreneur, elle mène une vie à 100 à l’heure et bizarrement adore ça. Elle est persuadée que les objets connectés peuvent lui faire gagner du temps et améliorer son quotidien. Elle carbure aux amandes et aux noisettes.

Hé les filles ! Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs Obligatoires *

*

x

Check Also

meyko, objet connecté pour enfant asthmatique

Sandrine Bender lance Meyko pour les enfants asthmatiques

Il y a 15 jours, nous avions apparemment des pics de pollution ...

Bearwarn bracelet pour enfants

Interview Beawarn et son bracelet connecté pour enfant

Petite virée shopping avec mon grand garçon de 4 ans dans un ...

Partages